« Conakry, Capitale Mondiale du Livre 2017 »: un collectif d’artistes pour illustrer un événement culturel international.

Stephan CIPRE et le collectif d'artistes guinéens

Une quinzaine de plasticiens s’est réunie autour de l’artiste français Stéphane Cipre au Centre culturel franco-guinéen, samedi 19 novembre 2016, pour un projet artistique qui viendra accompagner l’événement « Conakry Capitale Mondiale du Livre 2017 ».La rencontre a été organisée par la Fondation SMB Winning Consortium. img_9546

Pendant un an – du 23 avril 2017, journée mondiale du livre et du droit d’auteur, au 22 avril 2018 –, des auteurs, éditeurs, libraires et bibliothécaires des cinq continents viendront promouvoir et célébrer le livre et la lecture dans la capitale guinéenne, décrétée par l’UNESCO Capitale Mondiale du Livre 2017.

 smb-i-dossier-de-presse-p7« S’il te plaît, dessine-moi un livre ! » (phrase inspirée de celle, célèbre, de l’œuvre d’Antoine de Saint-Exupéry « Le Petit Prince » : « S’il vous plaît… dessine-moi un mouton ») est le thème choisi par l’artiste Stéphane Cipre pour la réalisation de livres « objets » par un collectif d’artistes guinéens et étrangers pour cet événement culturel international. Appuyé par la Fondation SMB Winning Consortium, les plasticiens, sous le parrainage de l’inventif et prolifique sculpteur français Stéphane Cipre, ambassadeur de l’événement, s’adonneront à l’élaboration esthétique individuelle de formes inspirées de la lecture du « Petit Prince », pour redessiner leur livre.

Stéphane Cipre, de son côté, fera une réplique gigantesque de sa pièce « Liberté ». L’œuvre monumentale de près de 4 mètres de haut sera exposée à Conakry pour servir de monument allégorique à « Conakry Capitale Mondiale du Livre 2017 ».

Durant l’année événementielle, les œuvres des artistes du collectif seront exposées en rotation, tous les deux mois, dans des lieux choisis pour les rendre plus visibles aux Guinéens et aux milliers d’étrangers qui défileront à Conakry. À l’issue de cette exposition itinérante, les œuvres feront l’objet d’une vente aux enchères internationale dont les bénéfices seront versés à des œuvres caritatives.

Par l’implication du Niçois Stéphane Cipre, on voit combien est judicieuse sa désignation comme l’un des ambassadeurs de « Conakry Capitale Mondiale du Livre 2017 ». Et pour ceux qui ont eu la chance de le côtoyer lors de son séjour en Guinée, c’est sa simplicité que l’on retient avant tout. Comme disait Nietzsche, « tout esprit profond aime le masque ». Or, le masque le plus énigmatique et le plus révélateur de la profondeur d’un personnage, pour qui sait voir, est bien souvent la simplicité.

UNE ŒUVRE CONGRUENTE

smbBien avant que Conakry soit désignée par l’Unesco comme Capitale Mondiale Du Livre 2017, Stéphane Cipre avait sculpté le livre qui fut exposé au Centre Culturel Franco-Guinéen en juillet 2016 et offert au Pr Alpha Condé. Mais, n’est-ce pas un heureux hasard – comme l’a dit Frédéric Bouzigues, le président de la Fondation SMB Winning Consortium et directeur général de la Société minière de Boké (SMB) – si une si belle œuvre d’art réalisée par un étranger célèbre devient le symbole de l’événement culturel qui mettra Conakry sous les feux de la rampe pendant un an ? A posteriori, le livre de Cipre va comme un gant à « Conakry Capitale Mondiale du Livre 2017 ».

La sculpture cubique de Stéphane Cipre représente un livre en cinq volumes. Sur le dos est figurée le visage du président Alpha Condé derrière des barreaux symbolisant une prison. Sur la première de couverture est écrit en relief « I Have A Dream », la première phrase du célèbre discours de Martin Luther King, combattant martyr des droits civiques aux États-Unis dans les années 60. Sur la quatrième de couverture est sculptée la déesse nourricière Nimba. Sur la gouttière, un livre entrouvert laisse lire des citations d’auteurs, et notamment Périclès – stratège, orateur et homme d’État athénien dont le nom est associé au Ve siècle av. J.C., l’âge d’or de la cité grecque qui a fait éclore la première démocratie dans le monde occidental –, le poète surréaliste français Paul Éluard (XXe siècle) et le grand poète romantique Victor Hugo (XIXe siècle).

LA FONDATION SMB WINNING CONSORTIUM SOUTIENT LES PROJETS CULTURELS GUINÉENS

smb-i-dossier-de-presse-p1

La fondation créée par le consortium Société minière de Boké-Winning Guinée vise le développement socio-économique et culturel de la Guinée, en général, et de Boké, en particulier, la préfecture guinéenne la plus multiethnique – une quinzaine de langues y est parlée – et par conséquent l’une des plus riches au plan culturel. La fondation appuiera les projets culturels, artistiques ou sportifs du pays. En particulier, elle est fortement engagée pour la réussite de « Conakry Capitale Mondiale du Livre 2017 ».

 

LE COLLECTIF DES ARTISTES   

Voici la liste des plasticiens invités à produire une œuvre pour « Conakry Capitale Mondiale du Livre 2017 » : Aimé Jean-Baptiste Doré, Mamady Kanté, Sara Mansaré, Alsény Sakho, Alfou Diallo, Nina Diop, Irina img_9551Condé, Aboubacar Demba goura, Bachir Diallo, Aly Diallo, Ibrahima Barry, Ibrahima Keïta, Michel Sovogui, Robert Koumasadouno, Pascal Goujon, le lycée français Albert Camus, section arts plastiques, et le centre Sogué de Conakry, école pour les aveugles et malvoyants.

Sans nul doute, toute la synergie développée par une pluralité d’acteurs assurera un franc succès à « Conakry Capitale Mondiale du Livre 2017 » et mettra durablement en lumière notre cher pays la Guinée au plan culturel et sur bien d’autres encore.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *