Le Consortium SMB-Winning paie plus de 12 milliards aux communautés de Dabiss et Tanènè

Le Consortium SMB-Winning a procédé mercredi 1er août 2018 au paiement d’un montant total de 12 milliards 389 millions 873 mille 176 francs guinéens aux communautés de Dabiss et Tanènè impactées par l’extension de la Mine 268 de Dabiss et l’exploitation du Bloc 02 du plateau 6 Ouest et Bloc 04 du plateau 06 Est, a-t-on constaté sur place.

La Base vie de la SMB située à Kaboyé, sous-préfecture de Tanènè, préfecture de Boké a servi de cadre à cette cérémonie de paiement. C’était en présence du Secrétaire Général chargé des collectivités décentralisées de Boké, Jean Béavogui, d’un huissier de Justice, des responsables de l’Observatoire National de la République de Guinée (ONRG), d’un agent de l’Agence de Monitoring d’Expertise et Recherche Appliquée (AMERA) Plus Guinée.

Massivement présents au rendez-vous, les bénéficiaires des sommes individuelles et communautaires, munis de leurs pièces d’identité,  ont tour à tour perçu leurs dus par chèque dans la plus grande discipline.

Dans sa communication, le Secrétaire Général des collectivités décentralisées de Boké a indiqué : «Nous allons régulièrement veiller à l’utilisation de   cet argent. Intéressez-vous  aux activités génératrices de revenus et non dans la célébration des mariages, l’achat des véhicules et motos de luxe…»

De l’avis du directeur des relations communautaires de la Société AMR, Moussa Thiam, celui-ci a estimé  « les bénéficiaires ont intérêt à gérer, de manière rationnelle, ces fonds pour contribuer à l’amélioration de leurs conditions de vie.»

A en croire à Sékou Camara, représentant de la communauté de N’Dangara (CR-Tanènè), «Nous ambitionnons la réalisation des infrastructures notamment, le  centre de santé amélioré, la Mosquée, l’école et le reprofilage de notre route.»

Recevant sa part, Fatoumata Souaré a réagi : «Je remercie le Consortium et ses partenaires de terrain pour avoir pensé à nous. Bref, je ferai en sortes que ma famille tire profit de cette somme. Ensuite, je compte m’engager dans la teinture, la saponification, le commerce pour accroître mes revenus, combattre la pauvreté, et préparer l’avenir de mes enfants.»